Ne louez jamais (JAMAIS !) de véhicule chez Carjet.com – Arnaque

image

Carjet.com est un broker à la sauce booking.com pour les voitures. On y trouve à peu près tous les véhicules qu’on veut à prix réduits. Sa note trustpilot est plutôt fiable, et la société travaille en partenariat avec de grands groupes de location comme Europcar. A priori, on part en confiance. Il s’agit de la même société que doyouspain.com, loueur de véhicules.

Pourtant, ce n’est pas si rose. La société Carjet est implantée, pour la France, en Espagne, à Castello.

Ca parait anodin comme ça, mais c’est là que la merde commence.

Sachant que je suis loin d’être un cas isolé, voici le parcours imposé par Carjet quand on a un problème avec eux.

  • Le 9 janvier 2022, je réserve un véhicule pour septembre afin de bénéficier des meilleurs tarifs. J’en ai pour 559,10 euros. Carjet m’attribue un numéro de dossier.
  • Le même 9 janvier, je me rends compte que j’ai oublié une journée. Le portail proposant l’option, je procède à la modification en ligne et j’ajoute la journée pour un montant de 34,95 euros. Le total passe alors à 594,05 euros. Au passage, Carjet change le numéro de réservation et annule la réservation précédente.
  • Le 7 juillet 2022, je décide d’annuler la réservation directement sur le site web de Carjet.com. Dans la foulée, je reçois
  • Le 8 juillet, consultant mon compte en ligne, je m’aperçois que j’ai eu un remboursement de Carjet pour un montant de 34,95 euros. Le montant de l’ajout. Mais pas des 559,10 euros manquants. Et la galère commence.

Le service client de Carjet est quasiment injoignable. Lorsqu’ils sont saturés, ils vous font trainer sur un air de guitare par tranche de 10 minutes avant de couper au terme de la dizaine de minutes. Le serveur vocal propose 3 choix. Parler à quelqu’un en 1/ anglais, 2 espagnol, 3/ français

Ce n’est après qu’une à deux heures de ce traitement qu’on réussit à avoir quelqu’un qui ne vous comprend pas. Même en cliquant sur 3, personne ne parle français. On vous dit qu’on va vous rappeler dans la bonne langue. Ca n’est pas une règle absolue mais il arrive parfois qu’on soit rappelé, oui.

J’en reviens à mes moutons. Le 8 juillet, je passe 6 heures à tenter de joindre Carjet. Je les ai !!! Il m’est répondu que c’est une erreur, qu’ils vont faire le nécessaire, qu’il faut attendre 48 heures. Les erreurs, ça arrive. Ok. J’attends.

Passe le week-end où il n’y a pas d’opération sur compte, puis le lundi, et je rappelle le mardi 12 juillet après x tentatives. Cette fois, c’est ma banque qui aurait rejeté le remboursement au prétexte d’une erreur 190.

J’appelle ma banque qui me dit ne jamais rien rejeter en remboursement. Je passe en mode gros lourdingue et je demande à ce qu’il soit vérifié auprès de VISA qu’il n’y a pas d’erreur. Il n’y a pas d’erreur. Rien n’a jamais été rejeté.

Le 13 juillet, je rappelle Carjet en indiquant qu’il n’y a jamais eu de rejet. Carjet me demande de fournir une preuve de ma banque allant dans ce sens…. Je recontacte ma banque. Le week-end du 14 juillet est là. Ce sera pour le 18 juillet.

Le 18 juillet, j’obtiens une attestation de ma banque indiquant qu’elle ne procède à aucun rejet de remboursement. J’envoie le document à Carjet. Et j’appelle la société. Carjet me dit alors qu’il faut que j’envoie un RIB pour qu’ils fassent autrement, ce que je fais dans la foulée non sans les avoir encore appelé pour leur signaler l’envoi du document (ils ne lisent jamais les mails qu’ils reçoivent). Il m’est répondu qu’il faut attendre 48 heures.

Le 20, j’appelle pour connaitre l’état du remboursement.

On me dit alors qu’il faut patienter 30 jours à partir du premier remboursement (donc 7 juillet + 30 jours) parce qu’ils tentent tous les jours de rembourser mais cette stupide erreur fantôme 190 empêche mes 559 euros de rejoindre mon compte bancaire. On me dit également qu’il est possible que ce ne soit plus la même carte bancaire qui a servi au paiement initial.

A cette ânerie, je réponds que s’ils ont pu virer 35,95 euros, ils doivent pouvoir en faire autant avec les 559,10 restants.

L’agent Carjet.com étant procédurier au possible, on me demande de fournir une nouvelle attestation de ma banque indiquant mon état civil, le numéro d’iban de mon compte, les derniers chiffres de ma carte bancaire, sa date d’expiration et la certification que je suis le titulaire du compte et de la carte. Limite, il faut que j’envoie une prise de sang pour analyse ADN en plus de ça.

Constatant que j’ai affaire à une bande de crétins profonds, je retourne voir ma conseillère qui m’établit le document. J’envoie le certificat le 22 juillet. J’appelle pour dire que c’est envoyé.

Le week-end est là, pas d’opération bancaire le week-end, gna gna gna. J’appelle Carjet le 26 juillet. Personne ne parle français ce jour là.

Je rappelle le 27 juillet. L’administration n’est pas là. On va me rappeler.

Le 28 juillet, personne ne m’a rappelé. Je les contacte. Ils s’agacent et me raccrochent au nez

Le 29 juillet, j’ai quelqu’un qui me fait TOUT réexpliquer depuis le début, qui me dit voir avec son responsable, qui va me rappeler et qui ne rappelle pas.

Arrive le week-end. Je passe le lundi. J’appelle le 2 août 2022. Je tombe sur quelqu’un de très agacé qui me dit ne pas pouvoir me renseigner, et qu’il faut attendre les 30 jours (on y revient) selon leur protocole pour faire autre chose, soit après le 7 août.

Le 9 août 2022, deux jours après la fin de l’erreur 190 Carjet, je les rappelle. Je ré-explique par le menu. On m’écoute attentivement. On me raccroche au nez. Et puis on me demande par mail de fournir une attestation de la banque indiquant mon état civil, le numéro d’iban du compte, les derniers chiffres… CE QUE J’AI TRANSMIS LE 22 JUILLET !!!

Je renvoie ce document le 9 août. Puis j’appelle pour dire qu’il est transmis. On me dit qu’on ne comprend pas et qu’on va me rembourser sous 48 heures.

A suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *